Stress post-traumatique

Le stress post-traumatique est une réaction psychologique consécutive à une situation durant laquelle l’intégrité physique et/ou psychologique d’une personne a été menacée.

Il peut d’agir de:

  • agression physique ou psychique (viol, attentat, violence conjugale, actes de brutalité, etc.)
  • accident ou maladie grave survenus brutalement.
  • insultes qui viennent toucher l’intégrité de la personne ou son honneur.
  • perte d’un être cher ou d’une séparation douloureuse (divorce)
  • situation dans laquelle la personne est témoin d’un évènement violent et/ ou marquant
  • harcèlement moral ou sexuel

Les capacités d’adaptation (comment faire face) sont débordées. La réaction immédiate à l’événement peut se traduite par une peur intense, par un sentiment d’impuissance ou par un sentiment d’horreur.

La personne traumatisé se plaint d’un sentiment de désespoir ou d’horreur associés à des symptômes persistants :

  • Intrusion: l’individu revit l’événement traumatisant. Il ne s’agit pas seulement de vagues réminiscences, mais d’incapacité à empêcher ces souvenirs de revenir le hanter.
  • Évitement: l’individu tente d’éviter les situations et les facteurs déclencheurs qui pourraient lui rappeler l’événement traumatisant.
  • Hyperstimulation: la personne souffre de plusieurs symptômes d’hypervigilance et a par conséquent de la difficulté à se concentrer et à mener à terme ses activités. Il peut avoir notamment de l’insomnie, de la nervosité, une tendance à s’effrayer facilement, une impression constante de danger ou de désastre imminent, une grande irritabilité ou même un comportement violent.

 

La thérapie EMDR est particulièrement adaptée au stress post-traumatique.

Son efficacité est reconnue notamment par l’OMS (juillet 2012) et en France par l’INSERM (2004), la Haute Autorité de la Santé (HAS – juin 2007)

Publicités